);

Trois saisons

J’ai été ravie d’être invitée à faire une exposition dans la galerie Bim’Art au Château de Saint-Laurent-sur-Manoire en juin 2018 : une belle opportunité et un défi personnel de réaliser entre 70 et 80 nouvelles œuvres exprès pour le lieu, quatre grandes salles, bien agencé pour mettre les œuvres en valeur.

Trois saisons pour travailler

Neuf mois pour travailler sur les trois saisons : un automne avec des couleurs chaudes, un soleil bas amenant des ombres sillonnant les collines suivi par un hiver quelquefois sombre et graphique et quelquefois blanc du gel avec des arbres et végétation en dentelle contre un ciel opaque, le soleil traversant les troncs d’arbres, les branches et les feuilles tout en délicatesse. Ce printemps, humide et brumeux évoluant pas à pas à toutes petites touches de couleur. Les silhouettes d’arbres, certains encore nus, mélangées avec, à gauche et à droite, des poignées de jeunes pousses, changent tous les jours. Les fruitiers couverts de taches roses ou blanches mises en valeur par l’herbe vert acide. Chaque saison est fabuleuse, chaque saison montre une beauté époustouflante, en toute simplicité.

Parallèlement, en travaillant sur plusieurs collages en même temps, j’ai fait des plus petits formats sur papier, par thème, par séries. La plupart sont des paysages, réalisés avec beaucoup de gravures et de monotypes que j’ai déchirés pour reconstruire l’image. Pendant tout ce temps je n’ai pas arrêté de faire mes toutes petites « esquisses en papiers » en cherchant des compositions, des études de couleurs et lumières ainsi qu’une recherche de sujets à traiter.

Neuf mois, et un peu plus,  afin d’essayer de montrer à travers mes collages, mes papiers déchirés et collés, le temps qui passe et l’évolution incessante de la nature.

 

 

 

  • Three seasons

    I was delighted to be invited to put on a one-man show in the Bim’Art gallery. It was a great opportunity and a personal challenge to create between 60 and 80 pieces especially for the gallery, three big rooms, beautifully fitted out to show work at its best.

    Three seasons to produce the work, ten months to work on the three seasons, autumn with warm colours and shadows, the low sun creating engraved lines across the hilly slopes followed by winter that was sometimes rather dismal,dark, damp and graphic. But, this winter quite often the contrary, white, bright with lacey cut-out trees against an opaque sky, the sun twinkling delicately between tree trunks, through branches and leaves. This early spring was wet and misty, little by little giving place to tiny dabs of colour, the silhouettes of the still bare trees jazzed up here and there by armfuls of young shoots and new growth. The fruit orchards were covered with soft pink or white blossom enhanced by the acid green grass. Each season is magnificent, each season is astoundingly beautiful ......... and so simple and unassuming.

    The landscapes inspired numerous big stretched up canvases, both horizontal and vertical, some, just not-square 113 x 123 cm, as well as smaller ones. I worked on two or three collages at the same time, those done on stretched up paper, working in series. Most are landscapes, made from and with my printed linocuts or cardboard “engravings” that I tore up to reconstruct an image. Throughout the year I always make little “paper collage sketches”, looking for compositions, little studies of colour or light as well as subject matter throughout the year.

    Nine months to try to show through my collages, my bits of torn up and stuck down bits of paper, time that goes by and the unceasing evolution of nature.

     

Print Friendly, PDF & Email